L'oasis faunistique de Vendicari et Marzamemi

Vendicari, Sicile

Vers les photos

Dès le printemps, l'Oasis Faunistique de Vendicari est un havre de paix verdoyant où se côtoient la plage, la nature et l'archéologie. La réserve naturelle étend ses 1450 hectares le long du littoral entre Noto et Marzamemi. C'est le Ministre de l' agriculture et des forêts, Filippo Maria Pandolfi, qui la déclara « zone humide d'importance internationale » en 1984. En effet, ses marais et ses étangs constituent une halte migratoire pour de nombreuses espèces d'oiseaux...

Nous partirons de l'entrée principale ; pour y accéder, vous suivrez les panneaux sur la route départementale Pachino-Noto en direction de “Torre Vendicari” ; suivez ensuite les indications vers l’Oasis. Des parkings payants sont aménagés car en été l'endroit est envahi par les ornithologues amateurs, par les marcheurs et les baigneurs... Hors saison, de préférence d'avril à juin mais aussi de septembre à mi-novembre vous pourrez profiter pleinement de la sérénité du lieu.

Dès l'entrée de la réserve, un panneau indique trois itinéraires thématiques d'environ 5 km chacun, à parcourir sur des chemins balisés, bien aménagés que vous ne pourrez pas quitter afin de préserver la faune et la flore. L'itinéraire bleu, par l'entrée nord, chemine sur l'étroite bande côtière, à la découverte des plages ; l'itinéraire vert, au sud, est réservé à l'archéologie byzantine. Finalement, le parcours orange, au centre, est un compromis des deux précédents, c'est le plus représentatif de la réserve.

Le premier intérêt de la réserve étant ornithologique, emportez une paire de jumelles et attardez-vous près des grands étangs. Vous pourrez y observer des flamands roses, des spatules, des hérons blancs , des chevaliers d'Italie et de nombreuses autres espèces. L'amateur de photographie animalière muni d'un bon téléobjectif pourra prendre place dans l'un des observatoires placés aux endroits stratégiques pour l'observation de la faune.

Après avoir traversé le marais sur un chemin de pierre surélevé, accessible aux personnes à mobilité réduite, vous arrivez à la plage de Vendicari. Une étroite bande de sable où vous remarquerez de curieuses « boulettes végétales » rendues compactes et parfaitement sphériques par le mouvement des vagues. Il s'agit, en réalité, de la Posidonia Oceanica, une plante marine qui nécessite une eau absolument limpide à son développement.

En remontant vers le nord, à partir de la plage Vendicari, le chemin parcourt par intermittence les zones marécageuses et la bande côtière parmi une végétation psammophile et méditerranéenne . Vous apercevrez au loin, vers le nord, une haute cheminée. Il s'agit d'une ancienne usine de transformation du thon dont l'activité fut arrêtée après la deuxième guerre mondiale. L'exploitation remonte au XVIII siècle mais, ce que l'on voit aujourd'hui sont les restes d'une usine de 1920. Ici, l'archéologie industrielle est mise à l'honneur par une restauration absolument remarquable et par la valorisation d'un patrimoine historique encore proche de nous. Pourtant, on ne peut s’empêcher, parmi ces pilastres, ces murs et ces dalles de grès jaune, de penser aux grands temples grecs de l'antiquité. Mais, la grande cheminée de briques est là pour nous rappeler l'époque et la nature du lieu.

L'antiquité n'est pas loin, à deux pas de l'usine, bordant la mer, des bassins creusés à même la roche, témoignent d'une activité destinée au travail du poisson. Il s'agit de traces archéologiques datant de l'époque grecque. A proximité de l'usine se dresse la « Tour Souabe » d'époque aragonaise (1416 - 1458). C'est une structure militaire destinée à protéger la pointe de l'île.

Si l'histoire ou l'ornithologie n'ont pas vos préférences, vous trouverez, peut-être, votre intérêt parmi les plages de la réserve.

  • Calamoshe au sud est la plus célèbre ; il s'agit d'une crique sablonneuse s'étendant sur 200 mètres environ, bordée par deux promontoires rocheux qui l'abritent des courants. L'eau y est cristalline.
  • Marianelli, isolée, sauvage et limpide, bordée par des amandiers , des citronniers et une flore unique propre aux dunes de sable. Cette plage accueille quelques baigneurs traditionnels et principalement les naturistes qui veillent efficacement à la parfaite salubrité du lieu.
  • Eloro, au nord, proche de la zone très touristique du Lido de Noto.

Qu'il s'agisse de profiter des plages, d'observer des oiseaux ou d'effectuer une belle randonnée, n'oubliez pas d'emporter de quoi casser la croûte et surtout de quoi boire. Dans l'Oasis faunistique, il n'y a aucun commerce , il s'agit exclusivement d'une réserve naturelle.

Non loin de la réserve, à 13 km de l'entrée principale vers le sud, un ancien bourg marin, Marzamemi, est le lieu idéal pour déguster des plats locaux de fruits de mer et de poissons. L'histoire de ce village de pêcheurs est liée à celle de la tonnara (usine de transformation du thon), une des plus anciennes de la Sicile orientale. Elle a été active jusqu’aux début du XX siècle. Aujourd’hui, en été, Marzamemi est une destination touristique. Je ne vous la conseillerais pas pour ses plages mais bien pour l'ancienne place entourée par ces petites maisons de pêcheurs pittoresques aux parfums de Méditerranée. En s'écartant du centre, sur la rue principale, vous trouverez quelques « trattorie ». Vous-y dégusterez une cuisine locale simple et gourmande, faite des produits frais de la mer, servie dans des proportions souvent gargantuesques, pour un prix très raisonnable... 

Renseignements pratiques

  • Pour se rendre en voiture  à l'Oasis de Vendicari  de l'autoroute A19 (Palerme - Syracuse - Catane), sortie « Bivio Cassibile » ; prendre la direction Pachino-Noto sur la SP19. Suivre « Oasi faunistica di Vendicari »
  • Pour se rendre à Marzamemi, prendre sur la route provinciale SP 19 la direction de Pachino et tourner à gauche sur SP 85 vers Marzamemi.
  • L'entrée de la réserve est gratuite.
  • Service de visites guidées sur réservation pour les groupes et les étudiants ; téléphone : ++39093167450. Visite guidée gratuite pour les groupes de moins de 50 personnes, sur réservation de 9h à 13h (jours variables). Ces visites sont accessibles aux personnes à mobilité réduite.
  • Le parking de l'entrée principale est payant. Le tarif journalier raisonnable est de 1,50€ pour les motos ; 2,50€ pour les voitures et 5€ pour les motor-homes.Vers les photos