Rocca La Marchisa (La Marquise)

Vers les photos

Rocca la Marchisa, noble nom pour ce rocher qui, de ses 3076 mètres, domine avec autorité les alpages de la Traversagn et des Sagneres. Peu connue, cette randonnée offre tout ce que l'on peut attendre de la montagne : d’immenses estives où quelques masures aux cheminées fumantes témoignent d'une activité pastorale encore présente ; une ascension à plus de 3000 mètres, sans difficulté importante, car la voie n'est jamais aérienne; une vue panoramique exceptionnelle sur les Alpes cottiennes.

Pour profiter de ce paysage vous devrez, en voiture, parcourir le val Varaita. En venant de la plaine italienne, vous tournerez à gauche à la sortie du village Casteldelfino en direction de Bellino. Vous parcourrez toute cette petite vallée "Varaita di Bellino" jusqu'à la bourgade Sant' Anna. Laissez le refuge Melezè sur votre droite ainsi que la petite église que vous verrez un peu plus loin. Franchissez ensuite le premier pont et rangez votre véhicule. La randonnée débute maintenant. 

Prenez le chemin de terre carrossable mais interdit aux voitures, directement à gauche vers le sud. C'est le U29 indiqué par les panneaux de  randonnées "Piano di Traversagn" ou "Colle di Vers". La première partie se fera donc en empruntant ce chemin empierré qu'utilise les vachers pour rejoindre les estives... Comptez une heure pour atteindre la première « Grangia di Traversagn » à environ 2300 mètres d'altitude. La « grangia » ou « grange » au pluriel, littéralement « la grange » ou « les granges », sont de petites bâtisses de pierres sèches et toit de lauzes qui servaient de logements aux fermiers durant la belle saison, pendant que le troupeau pâturait dans les alpages voisins. C'était aussi l'endroit où ils entreposaient les provisions pour plusieurs mois. Car, si aujourd'hui, le vacher moderne se déplace en 4x4, en moto tout terrain ou en tracteur, il y a à peine quelques lustres c'était encore à pied et à dos de mulet... C'est aussi à la grangia qu'il transformait le lait en fromage d'alpage. Certains ont gardé ces traditions et proposent leur production aux randonneurs.

En restant sur le chemin empierré, la montée s'est faite beaucoup plus douce, jusqu'au croisement où est érigé un oratoire. Vous poursuivez sur le sentier U29, droit devant vous, vers le sud. Ne passez pas le petit pont à gauche ni la route de droite vers les « grange pra Curlevars ». Sauf si vous voulez acheter du lait ou du fromage ! J'avoue cependant, que lorsque j'arrive à cet endroit, l'envie de poursuivre plus haut m'abandonne. Le paysage est magnifique : au nord, on aperçoit le Monviso, au sud, la Marchisa se dévoile entourée de tous ses sommets... Celui qui s'arrêterait ici aurait déjà réalisé une très belle randonnée !

Poursuivons cependant vers le col de Vers. Le chemin est devenu sentier et la déclivité se fait plus forte. L'environnement change en gagnant de l'altitude ; les alpages font place à la roche. Le sentier U29 devient plus discret ; mais le col de Vers là haut, à 2862 mètres d'altitude, est bien visible. C'est un sentier sans danger que les dernières neiges ont essayé d'effacer mais que les randonneurs ont retracé.   Suivez donc les quernes, ces amas de pierres en équilibres confectionnés par des montagnards bienveillants, ils vous indiquent la voie la plus aisée pour atteindre votre but. Arrivé au col de Vers, on découvre le versant sud et la "Valle Maira".

Il faudra encore une quarantaine de minutes pour atteindre le sommet de la Marchisa. Au passage du col, en vous dirigeant vers le sud vous distinguerez sur votre gauche, longeant une petite paroi rocheuse, le sentier qui conduit au sommet par le versant sud. En franchissant la paroi, on distingue clairement le sentier se faufilant rapidement dans de gros éboulis. Ils demanderont quelques efforts physiques et une certaine agilité mais la voie n'est jamais aérienne. Quelques traces semblent se rapprocher du sommet vers la gauche; ne vous y fiez pas et gardez votre droite en repérant quelques quernes. Ceux-ci vous indiquent judicieusement la meilleure voie pour gravir les derniers gros blocs de roche qui vous séparent du sommet. Vous arrivez enfin à la petite croix sommitale de la "Rocca la Marchisa West" à 3074 métres d'altitude. En regardant vers l'est, vous verrez une seconde croix, plus grandes. Il s'agit du deuxième sommet à une altitude de 3072 mètres, c'est la « Rocca la Marchisa Est ». Vous l'atteindrez en traversant la zone d'éboulis qui sépare les deux sommets sur une septantaine de mètres.

Le paysage est exceptionnel ; la vue s'étend du Monviso au nord vers les Alpes ligures au sud. La pyramide parfaite du Pelvo d'Elva au nord-est domine de ses 3060 mètres Camocera et son lac ; vers le sud-est c'est le Monte Chersogno à 3023 mètres; vers l'ouest, le Brec de Chambeyron du haut de ses 3389 mètres nous montre la France... Profitez quelques instants de cette vue panoramique avant d’entamer avec prudence et attention la descente vers le col de Vers; vous le rejoignez en une trentaine de minutes. J'emprunte, au retour, le même chemin que pour l'aller. Il existe effectivement une boucle en passant par « colle delle Sagneres », parfois périlleuse dans les éboulis du versant nord. J'opte donc, par défiance, pour un aller-retour par le col de Vers et la Traversagn. Comptez trois bonnes heures avant de retrouver votre véhicule à Sant'Anna.

TOPO
Départ Sant'Anna, Carte Fraternali n°11 échelle 1/25000.
Sant'Anna 1852 m - Grange di Traversagn 2318 m - Colle di Vers 2862 m - Racca la Marchisa 3074 m.
Dénivelée positive: 1222 m  
Difficulté: D3
Remarques: 
  • un retour est possible  par le "colle delle Sagneres", la descente s'effectue sur un pierrier assez instable, il faut donc se renseigner préalablement sur l'état du sentier;
  • une confusion subsiste au niveau de la numérotation des sentiers entre U30 et U29; en ce qui nous concerne, U29 est clairement renseigné au col de Vers. 
Vers les photos